bfmtv

Syrie, le massacre de trop

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les États-Unis ont bombardé une base militaire syrienne. Donald Trump a justifié ces frappes en invoquant "l'intérêt vitale de la sécurité nationale". C'est de cette base que les avions du régime de Damas auraient décollé cette semaine pour lancer une attaque à l'arme chimique qui a fait au moins 86 morts, dont 27 enfants. Elle a eu lieu mardi dans un fief rebelle et jihadiste du nord-est syrien. Bachar al-Assad est mis en cause, car ce n'est pas la première fois qu'il aurait recours à des armes chimiques contre son propre peuple. - 7 jours BFM, du samedi 8 avril 2017, sur BFMTV.

Mise en ligne le 08/04/2017