bfmtv

Réduction de la part du nucléaire: Ségolène Royal repousse les décisions à 2019

Promesse de campagne de François Hollande, la réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité n'aura pas lieu, pas avant la fin de son quinquennat en tout cas. Ségolène Royal a effectivement confirmé qu'aucun arbitrage ne sera rendu sur la fermeture de réacteurs nucléaires avant 2019. La première raison de ce revirement est d'ordre économique et social. Derrière chaque centrale, il y a des centaines d'emplois qualifiés et de sous-traitants. C'est donc un véritable écosystème très important sur l'économie locale. La lourde tâche de réduire la part du nucléaire, pour atteindre les objectifs fixés dans l'élan de la COP 21, reviendra donc au prochain gouvernement. - L'édito Eco de Mathieu Jolivet, du jeudi 14 avril 2016, sur BFMTV.

Mise en ligne le 14/04/2016