bfmtv

Procès Andy: "Il n’a aucune maladie mentale", estime son grand-père - 13/12

En appel, la Cour a une nouvelle fois estimé que le discernement d’Andy était "aboli" au moment où il a tué ses parents et ses deux frères. Il ne peut donc être condamné. L'avocat de la famille de la mère ainsi que le grand-père maternel du jeune homme ne croient pas à cette version.

Mise en ligne le 13/12/2013

Sur le même sujet