En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Prisons: les raisons du désaccord des syndicats sur les propositions du gouvernement

Un projet d'accord a été trouvé ce vendredi entre l'unité syndicale administration pénitentiaire (UFAP-UNSA et CGT) et la ministre de la Justice Nicole Belloubet après le mouvement de contestation chez les surveillants de prison. Ce projet prévoit 1100 postes supplémentaires sur quatre ans. Il doit maintenant être validé par la base. Autre volet de l'accord la sécurité des gardiens. La règlementation des fouilles inopinées devrait être assouplie, et un audit sera réalisé sur le matériel des établissements. Aussi un régime particulier sera défini pour les détenus terroristes et radicalisés. De même, valoriser le métier et assurer des sanctions disciplinaires s'ils se font agressés. Malgré tout, les syndicats sont divisés sur la question.

Mise en ligne le 20/01/2018

Sur le même sujet