bfmtv

Présidentielle: François Fillon candidat coûte que coûte

François Fillon maintient sa candidature coûte que coûte. Il est pourtant convoqué devant les juges le 15 mars prochain, en vue d'une mise en examen. "Je ne céderai pas", a-t-il dit, dénonçant "un assassinat politique". Un nouveau rebondissement qui ternit un peu plus la campagne du candidat, déjà mal en point. Le parti centriste UDI, a par ailleurs, décidé de "suspendre" sa participation à la campagne présidentielle de François Fillon. Plus tôt dans l'après-midi, Bruno Le Maire a annoncé qu'il démissionnait de ses fonctions auprès de François Fillon. Plusieurs de ses soutiens lui ont emboîté le pas. - On en parle avec: Christophe Barbier, éditorialiste de BFMTV. Serge Raffy, éditorialiste à l'Obs. Raphaël Stainville, rédacteur en chef du service politique de Valeurs actuelles. Et Sébastien Huyghe, député LR du Nord et vice-président de la région Hauts-de-France. - Grand Angle, du mercredi 1er mars 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Mise en ligne le 01/03/2017