En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Présidentielle 2017: le ton se durcit (2/2)

À moins de deux mois du premier tour, le ton se durcit. François Fillon a dénoncé la "passivité" du gouvernement face aux "violences" survenues en marge de la campagne présidentielle. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a immédiatement réagi en estimant que ces propos n'étaient "pas responsables". François Hollande a aussi répondu aux attaques de Marine Le Pen à l'encontre des fonctionnaires. En effet, la candidate du FN, dont le camp est au coeur de plusieurs enquête judiciaires, avait appelé la veille les magistrats à "ne pas contrecarrer la volonté du peuple". "Je n'accepterai jamais que l'on puisse mettre en cause les fonctionnaires dans notre République République au prétexte qu'ils appliquent la loi et qu'ils font en sorte que la justice puisse travailler", a répondu le président. - Pour en parler: Thierry Arnaud, chef du service politique de BFMTV. Et Cécile Cornudet, éditorialiste politique aux Échos. - Grand Angle, du lundi 27 février 2017, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Mise en ligne le 27/02/2017