bfmtv

Pollution: le siège de Renault perquisitionné par les services de la répression des fraudes

Ce jeudi, la CGT a révélé que le siège de Renault avait fait l'objet d'une perquisition la semaine dernière, dans le cadre d'une enquête sur l'homologation des moteurs. Trois sites franciliens de la firme ont été concernés dont entre autres le centre technique de Lardy et le techno-centre de Guyancourt dans les Yvelines. Cette opération, menée par des agents de la répression des fraudes, a été initiée par le gouvernement après le scandale Volkswagen. Des dépassements des seuils d'émissions d'azote et de CO2 ont ainsi été constatés, selon Ségolène Royal. La ministre de l’Écologie a toutefois précisé qu'il n'y avait pas de logiciel de fraude sur les véhicules Renault testés. - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 14 janvier 2016.

Mise en ligne le 14/01/2016