bfmtv

Polémique Orange-Israël: Stéphane Richard n’a pas "cédé aux pressions"

"Il n'a jamais été question une seconde que l'entreprise Orange se retire d'Israël", a indiqué lundi soir sur BFMTV le PDG d’Orange. Mercredi dernier, Stéphane Richard a créé la polémique en indiquant maladroitement qu’il retirerait sa marque d’Israël sur le champ s’il ne s'exposait pas à des risques considérables de demande de dédommagement de la part de Partner, le partenaire israélien qui utilise actuellement la marque et l’image d’Orange contre une redevance. Stéphane Richard a précisé lundi sur BFMTV qu’il souhaite récupérer cette marque et cette image, sans pour autant retirer Orange d’Israël. Accusé d’avoir tenu ce discours à la suite de la publication début mai par la Ligue des droits de l’homme et d’autres organisations d’un rapport dénonçant l’activité de Partner dans les "territoires palestiniens occupés", Stéphane Richard assure n’avoir cédé à aucune pression: "Des entre guillemets pressions, ça fait des années qu’on en a. Tous les ans, depuis que je suis PDG d’Orange, il y a des associations, des lobbys qui nous sollicitent. Ce type de rapport, il y en a au moins un par an", a indiqué Stéphane Richard sur BFMTV.

Mise en ligne le 08/06/2015

Sur le même sujet