Ce contenu n'est plus disponible
bfmtv

Piraté par des hackers, ce patron ferme sa PME plutôt que de "céder au chantage"

André est le patron d’une petite entreprise de pièces détachées d’électroménager à Clermont-Ferrand. Il y a une semaine, il allume son ordinateur et découvre qu’il a été piraté. Sur son écran, un message qui bloque tout son système informatique. Pour un retour à la normale, les hackers lui demandent une rançon de 3.800 euros. "C’est quand même exceptionnel de devoir payer pour travailler, réagit le dirigeant. J’ai décidé de dire non, je ne céderais pas au chantage". Depuis, la PME a donc mis la clé sous la porte.

Mise en ligne le 22/09/2017

Sur le même sujet