bfmtv

"Non" grec: Juppé ne veut pas que la zone euro soit "fragilisée"

Après le "non" au plan d'aide des créanciers lors du référendum en Grèce ce dimanche, Alain Juppé souhaite que la zone euro soit "stabilisée" et non "fragilisée". "Il faut que les règles et les disciplines qui l'a gouvernent soient respectées par tout le monde", a indiqué le maire de Bordeaux, précisant que ce n'était, "jusqu'à présent", pas le cas de la Grèce. "Les choses peuvent évoluer. La démission du flamboyant ministre des Finances grec est peut être un signe dans ce sens", a ajouté l'élu des Républicains.

Mise en ligne le 06/07/2015

Sur le même sujet