Ce contenu n'est plus disponible
bfmtv

Ministre turc à Metz: les candidats à la présidentielle s'offusquent de cette visite

Le ministre turc des Affaires étrangères est venu ce dimanche à Metz (Moselle) pour défendre le "oui" à un prochain référendum qui devrait donner plus de pouvoir à Recep Erdogan. Ce rassemblement avait été interdit en Allemagne, en Suisse et aux Pays-Bas. Selon François Fillon, la France aurait dû suivre ses partenaires européens: "En agissant ainsi, François Hollande rompt de manière flagrante la solidarité européenne". Emmanuel Macron souhaitait lui que "l’Union Européenne décide partout d’interdire ce genre de rassemblements". Pour le Front national et David Rachline, "il est scandaleux que la France accueille ce genre de discours (…) C’est du communautarisme". Seul candidat à ne pas s’offusquer de la venue du ministre turc: Benoît Hamon qui défend la liberté d'expression.

Mise en ligne le 13/03/2017

Sur le même sujet