bfmtv

Maroc: le réalisateur surpris par la "violence" des réactions à son film "Much loved"

Le film d'un réalisateur marocain présenté au festival de Cannes mais interdit de diffusion au Maroc, a entraîné une vive polémique dans le royaume. "Much loved", qui aborde la prostitution à travers le portrait de quatre femmes, ne devait initialement sortir en salle qu'à l'automne. Mais la publication d'extraits sur internet comportant des danses suggestives et des propos à connotation sexuelle a immédiatement suscité la controverse, dans un pays aux mœurs conservatrices. "Le film n'est pas moralisateur", assure Nabil Ayouch. "En lisant les réseaux sociaux, je suis tombé de très haut", a-t-il confié à BFMTV.

Mise en ligne le 04/06/2015

Sur le même sujet