bfmtv

Les Pussy Riot ont encore frappé, cette fois-ci à la Trump Tower

La Trump Tower a dû fermer ses portes pendant une demi-heure lundi, après l'intrusion de trois membres des Pussy Riot. Elles ont déployé une banderole où l'on pouvait lire "Libérez Sentsov" en soutien au réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, condamné à 20 ans de prison. Opposé à l'annexion de la Crimée par la Russie, il a été accusé de préparer des attentats contre les autorités russes en Ukraine. Une façon pour le collectif féministe d'attaquer le Kremlin mais aussi d'alerter sur le sort des prisonniers politiques.

Mise en ligne le 25/10/2017

Sur le même sujet