Ce contenu n'est plus disponible
bfmtv

Les modalités de la primaire de la gauche ne satisfont pas tous les candidats

Dans le camp d’Arnaud Montebourg, on considère qu’il y a encore quelques verrous à faire sauter pour participer à la primaire de la gauche. Si le nombre de bureaux de vote et le principe des parrainages semblent actés, la dotation pour chaque candidat de la primaire à gauche est jugée encore trop faible. "Les sommes qui sont proposées maintenant sont de 50.000 euros", a déclaré François Kalfon, le directeur de campagne d'Arnaud Montebourg. Le mystère autour d'une possible candidature de François Hollande pose lui aussi problème. "Des vraies fausses réunions électorales qui ont la couleur d'une réunion électorale (…) mais qui paraît-il ne sont pas des réunions électorales, qui les paye? Est-ce qu’il y a là une forme d’équité entre les uns et les autres? Malheureusement ça n’est pas le cas" a-t-il déploré.

Mise en ligne le 28/09/2016

Sur le même sujet