bfmtv

"Les femmes sont trop taxées au quotidien", dénonce le collectif Georgette Sand

Le collectif Georgette Sand est reçu vendredi au ministère des Finances et des Comptes publics pour présenter ses revendications au sujet de la "taxe rose". Juliette Melba demande un abaissement de la TVA sur les protections périodiques au niveau des produits de première nécessité. Aujourd'hui les tampons sont plus taxés que les sodas alors que "ce sont des produits dont une femme ne peut pas se passer", rappelle-t-elle. Le but? Que les femmes soient "moins taxées au quotidien que ce soit par les distributeurs qui travaillent sur un marketing genré qui nous conduit à dépenser plus mais aussi de la part de l'Etat dont on aimerait qu'il donne l'exemple en matière d'inégalité".

Mise en ligne le 03/04/2015

Sur le même sujet