bfmtv

Le discours du 1er mai de Marine Le Pen "tourne le dos à l’avenir" pour Valls

Le Premier ministre a déploré ce lundi les violences du service d’ordre du Front national à l’égard des militantes Femen qui ont perturbé le défilé du 1er mai. Manuel Valls a également regretté le discours de Marine Le Pen. Le chef du gouvernement estime qu’il "tourne le dos à l’avenir et aux valeurs de la République". "Ce discours montre que le Front national n’a en rien changé", a conclu le Premier ministre.

Mise en ligne le 04/05/2015

Sur le même sujet