bfmtv

Lanceuse d'alerte: harcèlement moral reconnu pour une ex-salariée d'UBS France

Le Conseil de Prud'hommes de Paris a reconnu jeudi le harcèlement moral subi par une ancienne cadre d'UBS France, licenciée en 2012. Elle avait refusé de détruire des documents susceptibles de démontrer un système d'évasion fiscale. "Le harcèlement moral allégué est établi" indique le jugement et la filiale française de la banque suisse a été condamnée à verser 30.000 euros de dommages et intérêts à son ancienne salariée, qui revendique le statut de lanceur d'alerte.

Mise en ligne le 05/03/2015

Sur le même sujet