bfmtv

La France doit-elle craindre une attaque chimique ?

Presque une semaine après les tueries de Paris, Manuel Valls a mis en garde, ce jeudi, sur le risque d'attentats chimiques lors de son discours devant le Parlement. Rappelons que Daesh a déjà utilisé des armes chimiques en Irak et en Syrie. Le gouvernement a alors autorisé par décret il y a quelques jours l'usage de sulfate d'atropine, un antidote qui pourrait être utilisé par les hôpitaux en cas d'exposition à des gaz neurotoxiques. C'est une décision préventive prise au nom du principe de précaution, suite aux attentats, mais aussi en vue de la COP21. La France doit-elle craindre une attaque chimique ? - Un document "Grand Angle BFMTV" du jeudi 19 novembre 2015.

Mise en ligne le 19/11/2015