bfmtv

L'ocre retrouve des couleurs dans le Luberon - 23/11

Dans les années 20, les carrières d’ocre de la région employaient un millier d’ouvriers et faisaient vivre des villages entiers. Ce passé industriel est encore visible dans les carrières spectaculaires que des milliers de touristes visitent chaque année près de Roussillon. Mais à deux pas de la seule carrière encore en activité, une société coopérative a été créée il y a 20 ans pour revaloriser ces pigments naturels : un Conservatoire de l’ocre, « comme il existe des conservatoires de la musique », explique son fondateur, Mathieu Barrois. Son objectif : préserver et transmettre ce savoir-faire menacé.

Mise en ligne le 24/11/2014