bfmtv

L’édito de Christophe Barbier: Le franc-parler d'Emmanuel Macron

Lors du déplacement d'Emmanuel Macron en Corrèze, les manifestants de GM&S qui ont voulu le rencontrer ont été refoulés à coup de gaz lacrymogène. Le président s'est exprimé plus tard. Il a souligné que "ceux qui foutent le bordel feraient mieux de regarder s'il n'y a pas de postes là-bas" en sous-entendant le site Constellium d'Ussel, à 143 km de La Souterraine. Un président a-t-il le droit de parler de telle sorte à des gens qui se trouvent dans un drame social ? A qui Emmanuel Macron s'adressait-il vraiment ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 5 octobre 2017, sur BFMTV.

Mise en ligne le 05/10/2017

Sur le même sujet