bfmtv

Jihadiste présumé libéré: Benjamin Griveaux pointe un "dysfonctionnement grave"

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a pointé ce mercredi lors du compte-rendu du conseil des Ministres un "dysfonctionnement grave" après la libération d'un jihadiste présumé. "La Garde des Sceaux a demandé une enquête interne pour identifier la raison de ce dysfonctionnement", a-t-il ajouté.

Mise en ligne le 22/08/2018

Sur le même sujet