bfmtv

Jihad, la colère d’une famille d'un jeune mort dans les rangs de Daesh

Ils témoignent parce qu'ils sont en colère. Les parents d'un jeune mort en Syrie ont envoyé une lettre ouverte au maire de Sevran Stéphane Gatignon. Ils l'accusent d'avoir fermé les yeux sur le problème de radicalisation qui frappe cette commune de Seine-Saint-Denis. Le maire répond qu'"il n'y a jamais eu de complaisance" en ce qui concerne les questions de radicalisation. Il a indiqué avoir signalé la présence de recruteurs dans la mosquée de la ville "à plusieurs reprises il y a deux ans". - Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 8 mars 2016.

Mise en ligne le 08/03/2016

Sur le même sujet