bfmtv

Jihad: "Il n'y a pas de profil atypique", Patrick Amoyel

L'agression antisémite à Marseille relance la question sur le profil de ces jeunes radicalisés. Y a-t-il un profil type du candidat au jihad ? Patrick Amoyel est psychanalyste, pédopsychiatre, directeur des recherches freudiennes à l'Université Nice Sophia-Antipolis et fondateur de l'association Entr'autres. Selon lui, il n'y a pas de profil atypique. "Les jeunes de moins de 17 ans représentent 20% des personnes signalées, concernées par Daesh. La radicalisation et la jihadisation touchent l'ensemble de l'éventail des catégories socio-culturelles et des psychopathologies", a-t-il rappelé. - Grand Angle, du lundi 11 janvier 2016, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Mise en ligne le 11/01/2016