bfmtv

Jacques Attali face à Ruth Elkrief

Dans un texte publié mardi dans Le Monde, plusieurs personnalités, dont l’ancien président du Conseil constitutionnel Pierre Mazeaud, appellent députés et sénateurs à refuser d’inscrire dans la Constitution la déchéance de nationalité. "La Constitution n’est pas destinée à être le réceptacle de mesures de circonstances, et c’est se tromper sur les fonctions d’une Constitution que de vouloir constitutionnaliser la déchéance", déclarent les signataires de cette pétition. Opposé à cette révision, Jacques Attali, écrivain, économiste et président de la Fondation Positive Planet, estime que "c'est une mesure sans importance, une petite manœuvre politicienne venue de l'extrême droite glissant à droite, et reprise par la gauche". - 19h Ruth Elkrief, du jeudi 4 février 2016, sur BFMTV.

Mise en ligne le 04/02/2016