bfmtv

IVG, la guérilla sur Internet

Alors que la journée mondiale du droit à l'avortement a été célébrée cette semaine, la guerre entre le gouvernement et les sites Internet anti-IVG est officiellement déclarée. Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes a annoncé son souhait de créer un délit d'entrave numérique puni de 2 ans de prison et 30 000 euros d'amende. Car les militants pro-vie mènent une guérilla cachée sur la toile. Quand on fait une recherche avortement sur Google, on tombe sur un site en apparence très officiel tenu en fait par la mouvance anti-IVG qui oriente les choix des appelantes. Les adolescentes sont également visées grâce à un marketing très orienté. Qui se cache derrière ces nouveaux sites ? Quels sont leurs moyens d'action ? - 7 jours BFM, du samedi 1er octobre 2016, sur BFMTV.

Mise en ligne le 01/10/2016