bfmtv

Isabelle Prime: "Il n'y a pas eu libération d'otage sans contrepartie", estime Antoine Basbous

Interviewé par BFMTV vendredi, Antoine Basbous, directeur de l'Observatoire des pays arabes, explique la situation au Yémen et sa théorie sur la libération d'Isabelle Prime, retenue en otage depuis février 2015. "C'était sans doute des tribaux mafieux qui avaient pris l'habitude d'enlever des otages occidentaux et de les libérer contre rançon", explique Antoine Basbous.

Mise en ligne le 07/08/2015

Sur le même sujet