En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

François Ruffin dénonce la précarité des femmes de ménage à l’Assemblée

“Leur travail est invisible - d’autant qu’on s'applique à les rendre, elles aussi, invisibles.” Dans un discours à l’Assemblée nationale ce jeudi, François Ruffin a rendu hommage aux femmes de ménage qui nettoient l’Assemblée aux petites heures du matin, avant l’arrivée des élus. Le député de la France insoumise a souligné la précarité de la situation de ces travailleuses: “Je mentionne cela parce que c’est à l’image de la France, a-t-il ajouté. Toutes les entreprises externalisent leur entretien. Ça fait moderne, externaliser. Ça fait des économies, surtout. Silencieusement, à travers le pays, des centaines de milliers de femmes ont été poussées vers la précarité, des horaires coupés et des payes au rabais.” François Ruffin a comparé leur situation à celle des auxiliaires de vies, assistantes maternelles et aides à domicile. Et de conclure: “Méfions-nous que cette société de service ne soit pas une société de servitude, avec le retour des serfs et des servantes, des bonniches, sous un autre nom, plus moderne, plus acceptable et qui nous laisse, à nous, la conscience en paix”. Le député de la France insoumise a ensuite défendu la proposition de loi du PCF contre la précarité des femmes pour “revaloriser ces métiers, leur bâtir de réels statuts, leur garantir des revenus”.

Mise en ligne le 08/03/2018

Sur le même sujet