Ce contenu n'est plus disponible
bfmtv

François Hollande: "S’il y a des manifestations, il n’y a pas l’autorisation de casser"

De nombreuses villes de Seine-Saint-Denis sont en proie à des violences urbaines depuis l’arrestation musclée et le viol présumé de Théo il y a plus d’une semaine. Des voitures ont été brûlées et des magasins ont notamment été dégradés lors d’une manifestation en soutien au jeune Aulnaysien le week-end dernier. En déplacement à Aubervilliers ce mardi, François Hollande a rappelé que "s’il y a des manifestations, il n’y a pas l’autorisation de casser". Le président de la République a évoqué "le respect à l’égard des biens des particuliers, qui sont ici les plus fragiles". "Je refuserai toutes les provocations, tous ceux qui veulent diviser, séparer, opposer et briser ce qui est la vie en commun. Nous avons besoin d’être ensemble", a conclu le chef de l’Etat.

Mise en ligne le 14/02/2017

Sur le même sujet