bfmtv

Faut-il casser la barre de 3% de déficit pour pouvoir réformer la France ?

Tous les candidats à la primaire de droite, notamment Nathalie Kosciusko-Morizet, ne pensent pas que les réformes soient faisables sans dépasser les 3% de déficit public. Nicolas Doze estime que dans un monde idéal, un tel procédé est tout à fait possible. Cependant, dans le monde réel, on ne peut éviter le déficit en baissant les impôts et les dépenses en même temps. Les réformes n'ont pas d'effet immédiat et il n'est donc pas possible de respecter la limite de 3% de déficit. - L'édito Eco de Nicolas Doze, du mercredi 5 octobre 2016, sur BFMTV.

Mise en ligne le 05/10/2016