bfmtv

Disparues de Perpignan: les parents de Marie-Hélène Gonzales "effondrés"

C’était l’une des principales énigmes des années 1990. Jacques Rançon a avoué lundi être l’auteur du meurtre de Marie-Hélène Gonzales. En octobre, il avait indiqué aux enquêteurs avoir tué Tatiana Andujar. Les deux jeunes femmes avaient disparu dans des circonstances similaires près de la gare de Perpignan entre 1995 et 1998. "Il a donné un certain nombre d’explications spontanément. Il reconnait le mode opératoire qui est assez similaire aux précédentes victimes", a indiqué à BFMTV l’avocat de Jacques Rançon, maître Xavier Capelet. "J’ai eu les parents de Marie-Hélène hier. Ils étaient effondrés parce que tout remontait à la surface, a de son côté exprimé l’avocat des familles de victimes, Etienne Nicolau. Ils sont passés par divers sentiments: le sentiment de gratitude à l’égard des policiers qui n’ont jamais baissé les bras et le sentiment de satisfaction en sachant que l’assassin de leur fils était en prison."

Mise en ligne le 09/06/2015

Sur le même sujet