bfmtv

Disparues de Perpignan: Jacques Rançon avoue un deuxième meurtre

Un nouveau rebondissement est survenu dans l'affaire des "disparues de Perpignan". Jacques Rançon, le quinquagénaire mis en examen pour "assassinat" sur Mokhtaria Chaïb, a avoué un deuxième meurtre, celui de Marie-Hélène Gonzales. Elle avait été retrouvée mutilée en juin 1998. Une autre jeune fille au physique similaire, Tatiana Andujar, avait disparu dans le quartier de la gare en septembre 1995. La théorie d'un meurtrier en série est ainsi relancée. Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 9 juin 2015.

Mise en ligne le 09/06/2015

Sur le même sujet