bfmtv

Deuil parental: une mère de famille raconte son histoire

Il y a trois ans, Sandrine a perdu sa fille de deux ans et huit mois après un arrêt respiratoire. À sa mort, elle a eu droit à cinq jours de congés dans le cadre du deuil parental. Mais pour elle, comme de nombreux parents venant de perdre un enfant, ce délai n'est pas suffisant pour commencer son deuil. Sandrine raconte ce qu'elle a vécu pendant ces cinq jours, émotionnellement mais aussi administrativement. Elle explique aussi ce qu'elle aurait souhaité obtenir de l'État, alors que le gouvernement a annoncé une révision de la loi sur le deuil parental.

Mise en ligne le 03/03/2020

Sur le même sujet