Ce contenu n'est plus disponible
bfmtv

Des réfugiés coincés à la frontière macédonienne se cousent les lèvres

"Ma femme et mes enfants sont passés cet été sans problème, et sont en Suède. Comment les rejoindre?". Au poste frontière gréco-macédonien d'Idomeni, 1.500 migrants iraniens, pakistanais, marocains, algériens, bangladeshis ou somaliens, et pour la plupart des jeunes hommes seuls, se retrouvent pris au piège de la route des Balkans. La route a été fermée depuis jeudi dernier par les autorités macédoniennes à ceux qui ne viennent pas de zones de guerre. En signe de protestation, une dizaine, s'affirmant Iraniens, se sont cousu la bouche devant les médias, résolus à mener une grève de la faim.

Mise en ligne le 25/11/2015

Sur le même sujet