bfmtv

Déradicalisation, échec en prison

Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice, a annoncé ce mardi la fermeture des unités spécialisées dédiées aux détenus radicalisés. Il y en avait cinq dans le pays. Mais, le garde des Sceaux veut un système plus sévère pour les 300 profils les plus durs. Aujourd'hui, 1 336 détenus sont considérés comme "radicalisés", soit le double par rapport à l'an dernier. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 25 octobre 2016.

Mise en ligne le 25/10/2016