bfmtv

Dekhar: "je souffrirais face à des juges déchaînés et portés par l'hystérie médiatique" - 21/11

BFMTV a pu se procurer la première lettre écrite par Abdelhakim Dekhar en 1995 à la maison de la Santé, où le tireur parisien fustige les juges et les médias. Le prévenu déclare qu'il "souffrira face à des juges déchaînés et portés par l'hystérie médiatique". Une enquête psychologique de l'époque révèle qu'il était sujet à des "exagérations mais pas d'anomalies pathologiques".

Mise en ligne le 21/11/2013

Sur le même sujet