En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Défilé menacé: "C'est le dernier numéro de claquettes d'un gouvernement aux abois", Benjamin Amar

Le 23 juin prochain, les syndicats vont à nouveau défiler contre la loi Travail à Paris. Mais, dans une lettre destinée à la CGT, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a expliqué qu'"une manifestation itinérante le 23 juin n'apparaît pas envisageable". Il a donc proposé "un rassemblement statique" à la place pour garantir la liberté d'expression et préserver l'ordre public. Cependant, cette proposition est restée lettre morte. Devant ce refus, la préfecture de police a durci le ton et menacé d'interdire, par arrêté, la tenue de cette manifestation. À noter que si elle est interdite, les organisateurs risquent jusqu'à six mois de prison et 7 500 euros d'amende. - Avec: Benjamin Amar, responsable de la politique revendicative de la CGT Val-de-Marne. - Grand Angle, du lundi 20 juin 2016, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.

Mise en ligne le 20/06/2016