bfmtv

D’Emmanuel Macron à Nicolas Sarkozy: ces présidents malmenés en manifestation

Mardi, sur la place de la Nation à la fin de la manifestation des fonctionnaires, l’effigie d’Emmanuel Macron, une balle entre les deux yeux, a été incendiée. Ce n’est pas la première fois que l'image d'un président est ainsi prise à partie. A Nantes, une effigie de Macron a été pendue et brûlée, après un procès fictif. C’était lors d’un rassemblement, début avril contre les réformes de la SNCF et de l’université. Pour la "fête à Macron", les opposants parisiens du président l’ont promené sur une potence. Alors qu'à Nice, des militants France Insoumise on fait subir à son effigie une tradition du carnaval niçois: le paillassou. Avant Emmanuel Macron, François Hollande a aussi été chahuté lors des manifestations contre la loi travail. Nicolas Sarkozy, lui, a connu cette violence symbolique dès le soir de son élection. En mai 2007, son effigie a donc été brûlée et piétinée.

Mise en ligne le 23/05/2018

Sur le même sujet