bfmtv

Comment, au troisième jour de son procès, Jawad Bendaoud enchaîne les dérapages

Le procès de Jawad Bendaoud, le "logeur" de deux jihadistes des attentats du 13 novembre 2015, s’est ouvert ce mercredi. Au troisième jour du procès, Jawad Bendaoud a dérapé en multipliant les déclarations déplacées. Il explique ne pas avoir hébergé des terroriste car "pour moi, c’est comme pêcher une baleine dans une piscine, cela est-il possible? Moi, je vous dis que non", a-t-il déclaré. L’audience a été suspendue à la suite d'une insulte de l'accusé visant un avocat, le qualifiant de "voleur de mobylette", ce dernier lui a proposé de s’expliquer à l’extérieur du tribunal "d’homme à homme". Jawad Bendaoud est jugé pour "recel de malfaiteurs terroristes" et encourt six ans de prison.

Mise en ligne le 26/01/2018

Sur le même sujet