bfmtv

Christophe Prudhomme: "L'institution doit porter plainte" - 05/09

Des infirmières auraient été séquestrées à l'hôpital Nord de Marseille, par un patient armé, dans la nuit du 12 au 13 août dernier. Christophe Prudhomme, porte-parole de l'Amuf, préconise la présence de personnel soignant supplémentaire mais en aucun cas des forces de l'ordre.

Mise en ligne le 05/09/2013

Sur le même sujet