Ce contenu n'est plus disponible
bfmtv

Charb en 2012: "Autant crever tout de suite" plutôt que se taire

"Je ne vois pas comment je pourrais vivre dans un pays où je ne pourrais plus rire de tel sujet parce qu'il y a un risque judicaire ou mortel. Autant crever tout de suite", déclarait Charb en septembre 2012 après l'interpellation d'un homme qui avait appelé à décapiter le directeur du journal sur un site djihadiste. Défendeur infatigable de la liberté d'expression, le dessinateur mort mercredi dans l'attentat contre son journal rêvait également en janvier 2013 qu'à "un moment donné on puisse parler en France de l'Islam comme on parle de tous les autres sujets, des autres religions".

Mise en ligne le 07/01/2015

Sur le même sujet