bfmtv

Banlieue, la colère

Le gouvernement lance un appel au calme après les incidents en banlieue. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a estimé que "l’émotion légitime" suscitée par l’affaire Théo "ne saurait en rien justifier" les "violences inacceptables" qui se sont produites ce week-end à Bobigny et Argenteuil. Dix jours après la violente interpellation du jeune homme à Aulnay-sous-Bois, la colère ne retombe dans les quartiers. Les policiers craignent la contagion. - Un document "Grand Angle BFMTV" du lundi 13 février 2017.

Mise en ligne le 13/02/2017

Sur le même sujet