bfmtv

Attentats: "La menace chimique existe mais il ne faut pas la surestimer", Olivier Lepick

Presque une semaine après les attaques terroristes perpétrées à Paris, le Premier ministre Manuel Valls a mis en garde, ce jeudi, sur le risque d'attentats chimiques. Car Daesh a déjà fait usage d'armes de ce type en Irak et en Syrie. Doit-on alors craindre cette menace ? Pour Olivier Lepick, spécialiste des armes chimiques, "la menace existe réellement". Mais il ne faut pas pour autant la surestimer". - Edition spéciale du jeudi 19 novembre 2015 suite aux attaques terroristes à Paris, sur BFMTV.

Mise en ligne le 19/11/2015

Sur le même sujet