En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Attentats de Paris: "On a pu identifier des dysfonctionnements majeurs, graves du renseignement", Olivier Falorni

Olivier Falorni, secrétaire de la Commission parlementaire sur les attentats et député du Parti radical de gauche, était l'invité de Ruth Elkrief. Il est revenu sur le rapport qui a été rendu aujourd'hui par la Commission d'enquête parlementaire relative aux moyens mis en oeuvre par l'Etat pour lutter contre le terrorisme. À la lumière de l'enquête qui a été menée, il y a eu un certain nombre de "dysfonctionnements majeurs, graves du renseignement", déclare-t-il. Ces failles incitent l'élu PRG à penser que "les attentats du 13 novembre auraient pu être évités". D'après lui, la collecte d'informations par les services de renseignement a bien fonctionné car "la quasi-totalité des individus qui ont frappé ce soir-là étaient identifiés". "Ce qui a dysfonctionné, c'est l'analyse et la transmission de ces données", déplore-t-il. - 19h Ruth Elkrief, du mardi 5 juillet 2016, sur BFMTV.

Mise en ligne le 05/07/2016