bfmtv

Attentats de Paris: Des membres du GIGN critiquent leur patron dans une lettre anonyme

Huit mois après les attentats du 13 novembre, des gendarmes du GIGN s'en prennent à leur chef dans une lettre anonyme, révélée par Le Canard enchaîné. Ils reprochent au colonel Hubert Bonneau d'être "peu courageux" et de ne pas avoir engagé ses hommes au Bataclan lors des attentats du 13 novembre. Notons que l'assaut au Bataclan contre les jihadistes a été mené par les unités d'élite de la police. Cependant, la commission d'enquête parlementaire sur les attentats a conclu qu'il n'était "pas nécessaire" de solliciter le GIGN. Elle a estimé que la BRI et le Raid étaient mobilisés en nombre suffisant à la salle de spectacles. Comme le rappelle Le Parisien, le rôle du GIGN était avant tout de relayer le RAID et la BRI, dont les rôles sont différents. - Avec: Gérald Rivière, ancien policier du GIPN de Marseille. Et Frédéric Gallois, ancien commandant du GIGN, et cofondateur de Gallice Group. - BFM Story, du mercredi 13 juillet 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Mise en ligne le 13/07/2016

Sur le même sujet