bfmtv

Attentats de 13 novembre, la victime oubliée du Stade de France

Un mois après les attentats de Paris et Saint-Denis, une des victimes de Stade de France s'est confiée pour la première fois à la télévision. Le 13 novembre au soir, Asta Pavlovic vendait des écharpes de supporters aux abords du stade. Lorsqu'à 21h53, Bilal Hadfi, a déclenché à quelques mètres de lui sa ceinture explosive. Asta a été criblé par des boulons qui lacèrent son corps. Les séquelles sont lourdes, il a perdu l’audition de son oreille droite, et subit des vertiges. L’un de ses doigts a même été arraché par l'explosion. Pourtant Asta n'a pas été invité à l’hommage national et se sent comme une victime oubliée.

Mise en ligne le 15/12/2015

Sur le même sujet