Ce contenu n'est plus disponible
bfmtv

Attentat en Isère: les derniers éléments de l’enquête

Le terroriste présumé Yassin Salhi nie toute dimension religieuse à l’assassinat et la décapitation de son patron, vendredi en Isère, avec lequel il semblait en conflit. Mais les enquêteurs ont découvert une connexion avec la Syrie. Yassin Salhi a aussi crié "Allah akbar" aux pompiers qui l'ont maîtrisé alors qu'il tentait d'ouvrir des bouteilles de gaz dans une usine de gaz industriels.

Mise en ligne le 29/06/2015

Sur le même sujet