BFM Paris

Assaut à Saint-Denis : toujours pas relogés, des anciens locataires de l’immeuble occupent un gymnase près de l’Elysée

Une cinquantaine de personnes sans domicile fixe occupent un gymnase à proximité de l’Elysée depuis mercredi. Certaines d’entre elles sont des sinistrés de l’assaut mené par le RAID contre l’immeuble à Saint-Denis quelques jours après les attentats du 13 novembre 2015. L’immeuble a été partiellement détruit lors de l’opération et ses anciens occupants n’ont pas tous été relogés. "Ça fait trois mois que je dors dans une voiture. Parfois dans une tente, parfois chez les amis mais ce n’est pas tous les jours, on se sent abandonné par l’Etat", dit l’un d’entre eux. "Nous sommes des victimes des terroristes et en fin de compte nous sommes dehors", ajoute un autre. Ils ont reçu le soutien de la mairie de Paris avec la visite de Yann Brossat, adjoint au maire en charge du logement et de Jeanne d'Hauteserre, maire du 8ème arrondissement qui les a autorisés à rester provisoirement. Une réunion avec la mairie est prévu jeudi soir.

Mise en ligne le 23/11/2017

Sur le même sujet