En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Affaire de la "chemise arrachée" d'Air France: ce qu'il s'était passé

Un portail verrouillé secoué jusqu’à ce qu’il cède, une salle de réunion envahie… C’est de cette façon que se déroule le comité central d’entreprise d’Air France le 5 octobre 2015. Ce jour-là était étudié un plan de restructuration dans lequel 2.900 emplois étaient en jeu. Prise à partie par les manifestants, la direction quitte la pièce. Une fois à l’extérieur le directeur des ressources humaines et le directeur long courrier s’extirpent de la bousculade veste et chemises arrachées. Douze prévenus sont jugés en appel à Paris à partir de ce lundi et jusqu'au 20 mars 2018. Ces salariés et ex-salariés de la compagnie aérienne, pour la plupart de la CGT, sont jugés pour violences et dégradations commises ce fameux 5 octobre 2015.

Mise en ligne le 12/03/2018

Sur le même sujet