bfmtv

Affaire Bygmalion: "Les accusations d'escroquerie, d'abus de confiance sont quasiment écartées", Daniel Fasquelle

Nicolas Sarkozy a été mis en examen, ce mardi soir, pour le dépassement du plafond des comptes de sa campagne présidentielle en 2012, car "en qualité de candidat, il a dépassé le plafond légal de dépenses électorales", annonce le parquet du tribunal de grande instance de Paris dans un communiqué. Par ailleurs, le président des Républicains a été placé sous le statut de témoin assisté pour usage de faux, escroquerie et abus de confiance dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Joint par BFMTV, Daniel Fasquelle, député Les Républicains du Pas-de-Calais, a réagi à la mise en examen de l'ex-président. Ce dernier s'est dit soulagé. "Les accusations d'escroquerie, d'abus de confiance sont quasiment écartées", a-t-il souligné. - News & Compagnie, du mardi 16 février 2016, présenté par Nathalie Lévy, sur BFMTV.

Mise en ligne le 16/02/2016

Sur le même sujet