bfmtv

Accusations de cabinet noir: François Fillon persiste (2/2)

Après avoir accusé François Hollande d'avoir monté un cabinet noir à l'Elysée pour créer des affaires, François Fillon ne semblait pas vouloir abandonner sa rhétorique victimaire et complotiste. En meeting ce vendredi à Biarritz, devant environ 2.000 personnes, il a estimé que la gauche voulait "le tuer" pour se sauver elle-même. "La seule façon de sauver la gauche, c'est de tuer Fillon", "on veut faire tomber ma tête", a-t-il déclaré. - On y revient avec: Jacques-Alain Bénisti, député LR du Val-de-Marne et soutien de François Fillon. François Bazin, éditorialiste politique, fondateur de "Lire la suite". Et Serge Portelli, président de chambre à la Cour d'appel de Versailles. - Week-end Direct, du vendredi 24 mars 2017, présenté par François Gapihan, sur BFMTV.

Mise en ligne le 24/03/2017

Sur le même sujet